Les doudounes pour un confort maximal au quotidien et pendant le sport

Doudounes

Ne plus jamais grelotter ! Les doudounes sont des sources de chaleur hors pair pour des températures hivernales voire glaciales. Une isolation thermique maximale avec un poids minimal, parfois la nature fait bien les choses. Pour femmes ou pour href="https://www.alpiniste.fr/doudounes/pour--homme/" title="Doudounes" >hommes, que ce soit pour une expédition, une randonnée en raquettes à neige, un trekking ou simplement pendant les loisirs : les personnes qui ne veulent pas geler devraient jeter un œil aux doudounes ou aux longs manteaux rembourrés !

Les pros du duvet tels que Bergans, Canada Goose, Mammut ou Vaude proposent, outre les doudounes et pantalons en duvet pour femmes et hommes, également des doudounes pour les enfants, des bonnets et combinaisons en duvet.

Le duvet : un isolant incroyable

Le fine couche de duvet chez les oiseaux sert a garder leur chaleur corporelle même quand l'eau ou l'air est très froid. Un kilo de duvet contient jusqu'à 500 000 plumettes. Grâce à leur structure spécifique, composée de longues « barbes » douces, elles ont un effet isolant unique.

Par conséquent, les doudounes sont l'accompagnement idéal pour de nombreuses situations en hiver : les doudounes ultralégères et fines conviennent pour la randonnée et l'escalade et les modèles plus tendances sont parfaits pour offrir un look moderne en ville les jours froids. Les et épaisses permettent de surmonter les excusions les plus difficiles en haute montagne quand les températures sont glaciales.

Pour quels types d'activités ?

De l'alpinisme avec des conditions extrêmes à un marché de Noël en ville : il existe des doudounes pour toutes les situations où il fait froid et où on ne bouge ou transpire pas trop. Il y a tout de même une limite : les doudounes sont moins adaptées à un temps pluvieux. D'une part, parce qu'un duvet humide ne réchauffe presque plus et d'autre part, parce qu'en général il fait trop chaud pour une doudoune quand il pleut

.

Selon l'utilisation, l'attention est portée sur des aspects spécifiques sur les différents modèles. Les modèles portés au quotidien présentent ainsi une coupe tendance avec une quantité petite ou moyenne de duvet. Pour la randonnée de haute montagne avec des températures extrêmes, l'attention est portée d'une part sur l'optimisation du poids et du volume, et d'autre part bien évidemment sur l'isolation thermique. Chez les vestes hybrides, les avantages du duvet sont combinés aux avantages de la fibre synthétique : du duvet sur les zones qui ont besoin de plus de chaleur, comme le torse, et de la fibre synthétique sur les zones qui transpirent plus.

Quelle est la signification du facteur de gonflement, du cuin et des données telles que 90/10 ?

    Facteur de gonflement (fillpower)

    Plus la valeur donnée par le facteur de gonflement est haute, plus la veste est chaude et isolante par rapport à son volume. Cette valeur est mesurée en cuin (cubic inches). Elle indique le volume de gonflement d'une certaine quantité de duvet, après l'avoir compressé pendant 24 heures dans un récipient de mesure. Les valeurs élevées comprises entre 700-800 cuin sont les meilleures, les valeurs entre 600-700 sont très bonnes et les valeurs en dessous de 500 cuin signalent un manque significatif d'effet isolant.

    Proportions de plumes et de duvet

    Un duvet (90/10) signifie par exemple, que la doudoune est remplie avec un mélange de 90 % de duvet et 10 % de plumes. Il s'agit de très bonnes proportions, car une petite quantité de plumes doit être mélangée au duvet, afin de le stabiliser et d'éviter qu'il se mette en paquet. En règle générale on peut dire : pour un vêtement adapté à des conditions extrêmes, le rapport doit être au moins de 90/10. Pour d'autres domaines d'application, un rapport 80/20 est suffisant.

    Le volume

    La quantité de duvet, avec laquelle la veste est rembourrée, est indiquée en grammes. Plus la veste contient du duvet, plus elle est chaude.

Conseil : faire attention aux détails lors de l'achat d'une doudoune

    La coupe de la veste : est-ce qu'on peut enfiler une légère polaire en dessous ?
    Fermetures à glissière : est-ce qu'elles glissent bien ? Y a-t-il une protection pour éviter qu'elle ne reste accrochée ? La couche extérieure de la plupart des doudounes est en tissu très léger et fragile. Les fermetures à glissière peuvent se coincer et abîmer le tissu.
    Protection contre les intempéries : en règle générale, les doudounes ne sont pas résistantes au vent et seulement hydrofuges. C'est donc important de pouvoir enfiler une veste hardshell par-dessus.
    Isolation : si on veut l'utiliser quand il fait très froid, il faut renoncer aux coutures matelassées. Ces coutures forment des ponts thermiques et diminuent considérablement l'effet isolant de la veste.
    Manipulation : les fermetures à glissière et les cordons de serrage (par exemple sur la capuche) doivent aussi être faciles à régler lorsqu'on porte des gants.

La décision de principe : plutôt duvet ou fibre synthétique ?

Comparé à la fibre synthétique, le duvet a une meilleure performance thermique, il est plus léger et se comprime plus facilement. Il peut ainsi jouer de ses atouts lorsqu'il fait vraiment froid.

L'inconvénient : la doudoune est plus sensible à l'eau que la veste synthétique. Si les plumettes sont mouillés, elles peuvent se mettre en paquet et perdre leur effet isolant. La fibre synthétique est donc un meilleur choix quand il s'agit d'excursions sous la pluie ou qui font transpirer.

Save now!
S'abonner à la newsletter
5€ pour vous
S'abonner à la newsletter
S'abonner à la newslette
€5 pour vous!
€ 5 immédiatement
Pour votre prochaine commande
Non merci.