Coinceurs à cames : des partenaires fiables en escalade

Friends

Les coinceur à cames ou coinceurs mécaniques ne sont pas toujours désignés avec ces nom par les grimpeurs et grimpeuses. En effet, ces termes sont plutôt long. On parle plutôt de « Friend », un terme utilisé dans le monde entier. Si vous parlez de « coinceur mécanique » à un grimpeur américain, allemand ou suédois, il risque de ne pas vous comprendre, par contre si vous parlez de « Friend » il saura tout de suite de quoi il s'agit. Mais d'où vient ce surnom étrange pour parler de coinceur à cames ?

L'origine du nom « Friend »

Les « Friends » étaient les tout premiers coinceurs à cames à avoir été produits et commercialisés. L'inventeur de ce système est Ray Jardine, grimpeur et ingénieur américain. Avant d'introduire sa nouvelle invention sur le marché, il a bien sûr souhaité l'essayer en falaise afin de voir s'il fallait envisager des améliorations. Il partit donc faire de l'escalade avec ses coinceurs qui n'avaient pas encore de nom à l'époque.
Afin que personne n'ait vent de sa nouvelle invention et ne lui fasse concurrence, il lui fallait un nom de code. Ray Jardine partit donc faire de l'escalade avec un « ami ». Ainsi naquit le nom « Friend », qui fut conservé même après son lancement sur le marché.
Les tout premiers coinceurs à cames furent développés par le spécialiste anglais Wild Country, et sont encore commercialisés aujourd'hui sous le nom de « Friends » (dans des formes de plus en plus optimisées) Tous les coinceurs à cames ne sont pas des « Friends » dans la mesure où le nom est une marque déposée par Wild Country. Toutefois, du fait de sa célébrité, le nom « Friend » est passé dans le langage courant quand il s'agit de faire de l'escalade à l'aide de coinceurs à cames de forme similaire.
Pour éviter d'utiliser la marque déposée « Friend », le mot anglais cam s'est peu à peu répandu dans les langues anglophones et germaniques. Il s'agit tout simplement de l'abréviation du terme caming device, qui signifie coinceur mécanique ! En français, on peut toujours faire confiance au bon vieux coinceur.

Mais à quoi sert un coinceur à cames en escalade ?

Un coinceur à cames est un système de sécurisation qui permet de s'assurer sur une voie (escalade ou alpinisme). Il s'agit d'un coinceur mécanique « actif », ce qui le différencie d'autres moyens d'amarrage dits « passifs ». Contrairement aux coinceurs à câble ou bicoins et aux pitons, le coinceur à cames maintient sa position de façon active. En effet, un système de ressorts écarte les cames du coinceurs qui tiennent alors contre la roche, à l'intérieur de la fissure.
Les ressorts gardent l'appareil en place. L'effet de coincement qui permet d'éviter la chute résulte d'un principe physique. En cas de chute, le poids se concentre sur l'axe vertical du coinceur, écartant davantage les cames. La charge pesant sur l'axe a donc pour effet de renforcer la prise des cames sur la roche. Ce principe fonctionne au mieux dans des fissures sèches, rugueuses et parallèles. Une roche humide, trop lisse, fragile ou glacée peut considérablement diminuer la force d'accroche. Poser un coinceur demande donc beaucoup d'expérience !

RECEVOIR UN BON D'ACHAT DE 5€!
S'abonner à la newsletter
5€ pour vous
S'abonner à la newsletter
S'abonner à la newslette
€5 pour vous!
€ 5 immédiatement
Pour votre prochaine commande
Non merci.