Calculer la longueur de rayon & instructions de rayonnage

1
Diamètre de jante au niveau des têtes de rayon
Diamètre de jante de vélo mm
2
Diamètre du cercle de boulonnage du moyeu
Diamètre du cercle de boulonnage du moyeu
à gauche (mm)
à droite (mm)
3
Distance entre le flasque du moyeu et le centre de la roue
Distance entre le flasque du moyeu et le centre de la roue
mm (à gauche)
mm (à droite)
4
Perçages des rayons de la roue
5
Croisements souhaités
à gauche
à droite

Il vous faut un rayon d'une longueur de mm (gauche) et mm (droite) .

Avec ces instructions, vous allez apprendre à rayonner vous-même une roue de vélo en 6 étapes!

Rayonner une roue - instructions en 6 étapes

Il faut bien admettre que savoir rayonner une roue est un truc de bricoleur avancé. Le rayonnage paraît certes compliqué à première vue, mais au fond ce n'est pas si difficile que ça.

Nous vous expliquons simplement en six étapes comment obtenir un authentique croisement à 3:

Instruction pour rayonner une roue de vélo - étape 1
1ère étape
Instruction pour rayonner une roue de vélo - étape 2
2e étape
  1. Insérez le premier rayon dans le trou gauche de la jante, près de la valve. Laissez trois trous d'écart puis accrochez le rayon suivant. Au niveau du moyeu, les rayons sont accrochés par en haut dans un flasque sur deux. Continuez ainsi jusqu'à ce que vous ayez fixé sept rayons. Les têtes de rayon doivent être vissées de manière à laisser visibles 2 mm de filetage.
  2. Pour régler l'angle d'inclinaison des rayons, tenez fermement les rayons et tournez autant que possible le moyeu dans le sens des aiguilles d'une montre.
Instruction pour rayonner une roue de vélo - étape 3
3e étape
Instruction pour rayonner une roue de vélo - étape 4
4e étape
  1. Accrochez à présent les autres rayons dans les trous restants. Surtout par en-dessous. Tournez vers la gauche les rayons pour qu'ils se croisent chacun avec trois des rayons que vous avez précédemment fixés. Les deux premiers rayons croisent par en haut, tandis que le dernier croise par en bas. Accrochez ensuite les rayons dans le trou libre du milieu. Répétez l'opération avec les autres rayons jusqu'à ce que le moyeu ne comporte plus de trou libre, tandis que les seconds trous restent libres sur la jante. Retournez ensuite la roue pour rayonner l'autre côté.
  2. Retournez ensuite la roue pour rayonner l'autre côté. Les rayons situés de l'autre côté forment de grands et petits „V“. Accrochez dans le moyeu, par en haut, le premier rayon au sommet d'un grand V. Fixez le rayon dans le trou de la jante, qui se trouve au milieu du petit V dans le sens contraire des aiguilles d'une montre.
Instruction pour rayonner une roue de vélo - étape 5
5e étape
Instruction pour rayonner une roue de vélo - étape 6
6e étape
  1. Accrochez les autres rayons dans un flasque sur deux du moyeu, comme indiqué au point 5.
  2. Fixez ensuite les rayons par en bas dans le moyeu. Tournez les rayons dans le sens des aiguilles d'une montre jusqu'à ce que les trois rayons que vous avez installés se croisent, avec les deux premiers en haut et le troisième en bas. Voir le point 3. À présent tous les trous sont occupés par un rayon.

Si la roue est voilée et forme un petit huit, vous pouvez essayer de tendre les rayons pour la recentrer. Pour cela, il vous suffit d'avoir une clé à rayon adaptée et un peu de doigté. Trouvez l'endroit le plus déformé puis tendez et détendez le rayon central et les deux rayons situés de part et d'autre. Si le déport va vers la gauche, tendez logiquement les rayons qui partent vers la droite - et inversement. Vous savez que la tension des rayons est à peu près uniforme quand toutes les têtes des rayons pointent tous bien vers le haut.

Les rayons de roues de vélo

Voilà que vous avez péniblement et minutieusement rayonné les deux roues. Très bien. Mais pourquoi faire, au juste ? Quelle est la fonction des rayons ? La réponse est très simple : ils donnent de la stabilité à la roue et jouent un rôle important dans la transmission d'énergie du moyeu à la roue. Les rayons sont exclusivement soumis à des tensions et se déforment à peine grâce à leur rigidité intrinsèque. La plupart des rayons sont circulaires, avec un filetage roulé ; ils ont un calibre de 2 mm et forment un coude de 95°, lequel est fixé au moyeu.

Les rayons de grande qualité, qui supportent de fortes charges, ont souvent un calibre plus petit, de 1,8 mm, pour la partie droite, et/ou un calibre plus élevé au niveau du coude. Grâce à cela, ils s'étirent au minimum et absorbent mieux les chocs. Mais la rigidité est soumise à rude épreuve, tout comme la transmission d'énergie, si bien que ces rayons sont utilisés plutôt pour les VTT. Les rayons avec un coude renforcé et un diamètre uniforme sont appelés rayons ordinaires et les rayons dont la partie centrale est plus fine sont appelés rayons renforcés. La partie centrale des rayons renforcés est plus fine tandis que le coude formé est plus épais.

Il existe également des rayons-lames aéro, dont la section n'est pas circulaire mais plate. Ils sont censés diminuer la résistance à l'air, ce qui n'est possible que s'ils ont été fixés avec précision.

Types de rayonnage

On distingue principalement deux types de rayonnage : le rayonnage radial et le rayonnage tangentiel. Dans le cas du rayonnage radial, les rayons sortent en ligne droite du moyeu, ce qui contribue grandement à la stabilité. Ce type ne rayonnage n'est recommandé que pour les roues avant avec des freins sur jante, car il absorbe moins bien les forces des freins à disque ni la force motrice. Par ailleurs, le rayonnage radial permet de réduire le poids, car les rayons sont plus courts.

Roue à rayonnage radial
Roue à rayonnage radial
Roue à rayonnage tangentiel avec croisement par 2
Roue à rayonnage tangentiel avec croisement

Dans le cas du rayonnage tangentiel, les rayons sont entrelacés. On distingue là aussi trois formes :

  • Croisement par 3: C'est le croisement classique, que nous avons précédemment décrit. Cette forme est un bon compromis entre la légèreté et la rigidité, et devrait être indispensable pour les cyclistes pesant plus de 75 kg.
  • Croisement par 1 ou par 2 : Cette option convient aux cyclistes légers, car elle permet une réduction de poids plus importante.
  • Combinaison du croisement par 2 et du croisement par 3 : Les amoureux de la précision peuvent combiner sur leur roue arrière le croisement par 2 et le croisement par 3. Du côté de la transmission vous pouvez utiliser le croisement par 3 afin d'amortir les forces élevées, tandis que l'autre côté peut recevoir la variante plus légère du croisement par 2.

Moyeu et jante

Les autres éléments fondamentaux d'une roue sont les jambes et le moyeu. S'ils diffèrent en fonction des types de sport, leur fonction première est toujours la même. Le moyeu est constitué d'un axe, de roulements et du corps de moyeu, et peut compléter un frein ou une roue libre. Le moyeu situé sur la roue avant se distingue de celui situé sur la roue arrière au sens où le moyeu de la roue arrière doit comporter un corps de cassette qui contient directement les vitesses (moyeu à vitesses intégrées). Par ailleurs, les moyeux des VTT et vélos de route sont différents. Les moyeux de VTT sont généralement plus larges (135 mm contre 130 mm). Ils sont également plus étanches, ce qui les rend toutefois plus lourds.

La jante comprend la chambre à air, le pneu et le fond de jante et est reliée au moyeu par les rayons. Il existe différents types de jantes, les principaux étant:

  • Les jantes à pneu avec fond de jante Il s'insère dans la jante grâce à des tringles recourbées et se fixe sur la chambre à air gonflée.
  • Les jantes pour boyau, où le pneu est directement collé avec du mastic sur la jante.

Outre le diamètre - qui sont pour les VTT de 26, 27,5 ou 29 pouces, et pour les vélos de route de 28 pouces - la largeur interne de la jante constitue l'autre indicateur clé. Elle varie en fonction de l'utilisation prévue du vélo et se situe entre 13 et 30,5 mm. Les jantes larges, plus stables, sont utilisées plutôt pour les VTT, tandis que les jantes des vélos de route bénéficient d'un poids optimisé.

Les jantes à profil haut et aérodynamiques sont utilisées pour le cyclisme sportif et les contre la montre, car elles sont censées avoir un meilleur rapport rigidité/poids et diminuer la résistance à l'air. Toutefois, cet effet ne se produit qu'à une vitesse précise et supérieure à 35 km/h.

€ 5 immédiatement
Pour votre prochaine commande
Non merci.

Nous utilisons des cookies en vue d'améliorer votre expérience d'achat. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies.